Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

7 articles avec nouvelles et anciennes

Le déménagement

Elle a dit ça avec sa tête toute contente, maman, juste pendant qu’on mangeait. Moi, ça m’a coupé l’appétit aussi sec, sauf qu’elle n’a rien remarqué à cause de ses yeux brillants. « Tu verras », elle a continué, « l’appartement est très joli et se trouve...

Lire la suite

Cognitu non absurda-VI et fin.

A la quatrième minute suivant l’absorption, la caquesangue tant redoutée me clouait dans le cabanon que nous avions installé au fond du jardin pour pallier le manque d’hygiène total du Mexicain qui nous avait vendu l’hacienda. Klaus m’avait suivi jusque...

Lire la suite

Cognitu non absurda-V

Quand je repris conscience, Klaus m’administrait une thériaque infecte en m’invectivant de « Malheureux qu’as-tu fait ? » dignes d’un théâtre de boulevard. Comme je crachais sa mixture avec toute l’énergie dont j’étais capable, il m’enjoignit de desserrer...

Lire la suite

Cognitu non absurda-IV

J’admirai sa justesse de vues, et nous ramâmes désormais avec l’entrain que donne la motivation. Au fil des vagues, je découvrais de nouvelles facettes à la riche personnalité de Klaus. Il était poète, la mer l’inspirait, et il déclamait à voix haute...

Lire la suite

Cognitu non absurda-III

Nous décollâmes dans les folles trépidations du moteur et les cris d’enthousiasme de Klaus. Je le vis avec angoisse se diriger tout droit vers l’aéroport afin, m’expliqua-t-il, d’attendre dans un couloir aérien le décollage d’un long courrier pour profiter...

Lire la suite

Cognitu non absurda- II

Cognitu non absurda- II

Nous arrivions vers le bassin. L’eau était orangée et bouillonnait curieusement. Je m’approchai, trempai un doigt prudent et goûtai. C’était indubitablement de la tomate, en grande quantité, et le remous qui agitait la surface était produit par les mouvements...

Lire la suite

Cognitu non absurda

Je me suis dit que peut-être un petit réchauffé d'huîtres ne serait pas pour déplaire à Marilé, qu'en a déjà tâté, mais aussi aux autres princesses qui n'ont pas encore goûté à la recette, voire à d'aucuns lecteurs qu'auraient rien contre les histoires...

Lire la suite