My Blueberry nights

Publié le par Irène Grätz - ( Filleke )

J'ai eu l'occasion de voir, la semaine dernière, ce film de Wong Kar Wai, et ce au Styx, cinéma qui projette à Bruxelles, des films qui ne sont plus à l'affiche. C'est un petit cinéma et malheureusement, la copie n'était pas très bonne (grrrr grrrr grrrr grrrr).

 

Mais quel film ! Je suis sous le charme. Loin de la traditionnelle comédie romantico-neuneu, c'est un roadmovie hors du commun, avec portes dérobées et petites et grandes histoires des gens. Une jeune fille découvre l'infidélité de son ami et rompt. Après quelques soirées à pleurer dans un bar en mangeant de la tarte au myrtilles, elle décide de partir. Loin devant elle.

 

Croisées de destinées, elle rencontre des êtres fragilisés – comment, de toutes manières pourrait-on être autrement – qui lui permettront de se poser les "bonnes" questions.

Parmi eux, un homme, flic et alcoolique, qui pleure tous les soirs sa femme eu fond de son verre, une joueuse de poker roublarde qui l'entraînera dans un périple à bord de sa jaguar, tout ça pendant que le serveur de tarte aux myrtilles téléphone aux quatre coins du pays pour la retrouver.


Les images de ce film sont tout simplement magnifiques et c'est avec beaucoup de talent que Wong Kar Wai met en scène ce monde réel et romanesque à la fois. Lumière superbes, acteurs étonnants, une Norah Jones qui ne déçoit bougrement pas, la musique qui joue son rôle.


J'ai eu la chance de le voir sur grand écran, n'hésitez pas si vous pouvez profiter de la même veine. Mais si tel n'est pas le cas, il vous reste le DVD.
 

Mmmmmm. Et la tarte au myrtilles.

 

MY BLUEBERRY NIGHTS
Un film de Wong Kar Wai
Avec Norah Jones, Jude Law, David Strathairn,
Natalie Portman,
Rachel Weisz.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kiki 08/08/2008 15:24

Maintenant, je fais quoi de mon envie de tarte aux myrtilles que j'ai à cause de toi?! ;) J'ai vu ce film, je crois. Enfin, j'en suis sûre, j'ai pris mon ticket, me suis confortablement installée dans la salle, sièges carmins tout soft, puis le noir et...ben...comme je n'y étais pas toute seule, j'ai loupé des passages, beaucoup en fait mais, il me souvient de quelques scènes d'un cabriolet roulant dans le désert, de musique douce, de jolis regards, d'une belle douceur et d'un petit peu de chantilly au coin d'une lèvre endormie... Une vraie belle séance! Bon, je sais, c'est pas bien, j'aurais dû me concentrer sur le film mais, du coup aussi, je crois que j'en ai pas mal saisi le message finalement... ;)