Juliette !

Publié le par Invité : Alexis Brunet



Il est des artistes invités chez Drucker, mais que peu de monde malheureusement connait. C'n'est pourtant pas faute d'avoir gagné des prix ! Victoire de la musique 2006 (l'artiste interprète de l'année), révélation féminine des victoires pareilles, mais en 1997, et j'en passe. 


Pourtant rien sur les radios. Pas un tube fredonné dans les rues, sifflé sur les avenues. A croire que Juliette Nourredine s'écoute seul, le soir, dans le noir, téléphone décroché, et enfants chez les beaux-parents. Mais pourtant, tudieu ! voilà une artiste qui fait du bruit ! et pas qu'avec sa bouche !

Finesse des textes, comique des images, richesse de la composition (au piano, si rare aujourd'hui) ça devrait faire tourner des tournées tout ça ! Bien sûr elle a un public, sinon on n'en serait pas là. On lui accorde de temps en temps une petite place à côté des autres, cliquez donc sur l'image en haut pour voir. Mais il n'y a guère que sur Inter qu'on peut avoir la chance d'écouter d'un bout à l'autre une de ses chansons. Ha c'est sûr on n'est pas prêt de l'entendre sur TF1 ou de la voir sur NRJ !

Et pourtant, y'aurait de quoi dire ! 8 albums, (en fait 10 mais 2 sont épuisés) dont 4 en public - ce qui montre qu'elle s'écoute aussi quand y'a du monde. Et qu'en plus d'être délicieuse dans ses textes, elle sait faire bouger la foule. C'est ça le musique hall ! Des belles chansons, comme celle-ci, ou celle-là, avec un air de fanfare par là, un piano jazz ici.

Tiens parlons-en des chansons, vu qu'on est là pour ça quand même. Elles font partie de ces ritournelles qui enivrent sans le mal de tête. Ses chansons sont avant tout populaires, au sens noble. Elles font gigoter l'oreille tant la langue est habile. Les arrangements servent ces textes riches, audacieux, et légers. Pour comparer, si Ferrat vous décrit sa montagne, Juliette nous invite à y crapahuter. Quand le Jeannot vous parle de « l'horrible piquette », elle nous pousse dans la cave à pépé, et attention « amuse pas le verre, y'en a qu'un ! ». Et si elle aime le bleu lourd, Juliette sait nous montrer que son art est encore vert.

Comme une môme, elle n'hésite pas une seconde à sauter dans les flaques de l'électro, et du reggae, du rap. Comme une môme elle partage son goûter avec les plus petits, les plus fragiles. Rendez vous compte ! Madame anti-Jennifer a quand même écrit le premier single de la tout juste débauchée de la starac' Olivia Ruiz ! Finalement c'est ça Juliette : un mélange iconoclaste, mais pas tout le temps pour de rire. Avec elle, on danse la valse en doc Martens, on étale sa rillette sur une chips, et on sable le mouton cadet, juste pour l'ivresse.   

Toujours est-elle, qu'est sorti depuis le 04 Février 2008 (quoi ? Déjà ? ) son nouvel album, titré « Bijoux et Babioles » !

ALEXIS BRUNET, notre invité
Son blog :
http://curieux7oux.over-blog.com

Publié dans Vu de chez EUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claudius 21/01/2009 18:49

"Les petits métiers" : un monument.
J'aime aussi Juliette et ça ne me gène pas du tout qu'elle ne passe pas chez Druker ou qu'elle ne soit pas entendue sur TF1 ou NRJ, c'est une preuve de qualité

Kiki 08/08/2008 15:27

Salut Alexis et welcome chez les Princesses (pardon, je suis un peu à la rebou...) Et, oui, vive Juliette, sur scène, derrière son piano, super, gouaille, charme, rigolade, émotions... fuck off, Carla (ah ben, désolée, hein, pas pu m'empêcher, me gonfle trop celle-là!)

Morena 08/08/2008 10:30

Et en plus quand elle lit des textes d'humour noir dans une toute petite cave poésie à Toulouse, sa voix résonne délicieusement contre les voûtes et le public est enchanté, entre éclats de rire et moments d'attention concentrés...

Filleke 28/07/2008 14:38

Juliette ! Quelle artiste !
J'adore Rimes féminines !

magali 22/07/2008 13:55

il faut cliquer sur les mots surlignés...