Lire pour se faire LAB-ELLE

Publié le par Marie-Laetitia


Ce logo est la propriété exclusive de l'Association "Lab-elle" je l'emprunte à titre d'illustration de mon propos.
Ne l'utilisez pas à d'autres fins que de leur faire de la publicité.


Ce matin j'explore, je suis des pistes, truffe au sol. Je traque !
Bon, ok, en clair je glande dans mon canapé, le portable sur les genoux et le chien sous la paluche gauche...
Ce badinage lecteur me conduit, au détour de liens amis, de sauts curieux de site en site, d'abord chez Florinette la lectrice passionnée, de là chez Antigone, enfin sur le site dont je veux, je dois, aujourd'hui vous entretenir.

Vous me connaissez très - très très ? - attentive aux manifestations du machisme ordinaire dans la vie quotidienne (voir les archives de ce blog) et quelque peu électrique lorsque les stéréotypes courants distillés à longueur d'antennes et de conversations banales viennent tenter de se coller à la peau toute douce de mes deux précieuses prunelles en devenir. C'est une lutte acharnée, quotidienne, sans cesse reprise. Dans les séries télévisées, dans les bouquins pour enfants, dans l'imagerie collective et populaire, les stéréotypes qui viennent modeler leur esprit en construction je les combats pied à pied et la tâche est éminemment ardue tant l'adversité est nombreuse, polymorphe, toujours semblable et toujours renouvelée.

Aujourd'hui, je me sens un peu moins seule : certaines et certains, également exaspérés par cette mainmise universelle de la pensée masculine dominante, ont pris le taureau - et la vache ... - par les cornes pour créer un Label intelligent qui récompense les ouvrages "attentifs aux potentiels féminins". L'idée est excellente, et la mise en oeuvre offensive et partisane me séduit !

Ceux parmi vous qui ont comme moi des petites et des petits en âge d'écouter et pas encore de lire passent sans doute un temps considérable à écumer les rayons des grands magasins, des librairies, réelles et virtuelles, en quête de lectures intelligentes à leur faire - ce que je vous souhaite et à eux aussi. Harrassés après ces pérégrinations, vous avez sûrement pu constater si vous êtes un peu attentif à la place des femmes dans l'imagerie populaire, que :

"(...) Les albums illustrés pour enfants publiés récemment montre(nt) des héroïnes et des personnages féminins :
– présents dans un intérieur et/ou dans des lieux privés
– avec de jeunes soeurs et frères
– dans des rôles domestiques ou maternants
– dans des rôles passifs ou d’observation
– illustrés avec une surabondance d’accessoires typiquement féminins"


et plus loin qu'on y trouve :
" – 2 x plus de héros que d’héroïnes
– 10 x plus de héros-animaux que d’héroïnes-animale"


LAB-ELLE conclut et je les rejoins :
"Les conséquences pour les filles des asymétries [en nombre | en qualité | en choix] entre héroïnes et héros dans les livres pour enfants sont
– un manque de modèles féminins valorisés
– des choix professionnels stéréotypés et limités
– une ouverture restreinte sur la sphère publique
– une confiance en soi réduite"


Reposez-vous amis lecteurs à voix haute ! Voici de l'aide ! Pour contrebalancer un peu l'omniprésence des stéréotypes sexuels qui insidieusement façonnent le cerveau de nos petites filles, l'association LAB-ELLE décortique les livres pour enfants et labellise ceux qui - ça devrait aller de soi bon sang ! - mettent en valeur les filles au même titre que les garçons, font la part belle aux mamans et femmes dans des activités autres que celles qui sont traditionnellement associées à la féminité (enseignement, aide aux personnes, maternage, soins, cuisine, etc.), tout simplement proposent des héroïnes aussi courageuses et actives que les héros proposés à foison aux jeunes lecteurs.

Cette démarche me semble intelligente, pertinente, salutaire, et finalement indispensable.

Voici leur site, que je vous invite à faire largement connaître autour de vous :
http://www.lab-elle.org/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

orlando 04/06/2009 04:07

Marilé, bon sang! Un peu de tenue! "Féminisme sans poil aux pattes" est une expression intolérable! De qui parlez-vous? Le féminisme c'est Hubnertine Auclert,simone de Beauvoir, MAria Deraismes,Dois Lessing, Léon Richer,*Luce Irigaray,Eelyne Sullerot... J'en passe... C'et une grandeur,une histoire en marche et que faites_vous? Vous êtes commeceux qui ne voient dans ce mouvemment que trois andouilles brulant leurs soutien -gorge ou quelques caricatures! Assez de dérision!De l'engagement, du réel, de la ferveur! Libre à vous de perde vote temps comme les chihuahua de garde sans la dénonciation de bêtises dans les textes.. On s'en fout: les meeurs seuls ferotnt changer cela et l'hypercritique va toujours à l'encontre de son but...

Ici les femmes battues, c'est courant... Mais aussi les femmes violentes frappant hommes, enfants et vieux, ce qui est aussi grave et dénonce tout autant le mal-être au féminin, le vrai statut de victime de celles qui sont condamnées à la violence subie ou infligée!

De plus qui transmet les clichés anti- féministes? Des femmes, le plus souvent...Sans poil aux apttes?
Arrêtons ces sarcasmes et cette dérision!surtout vous,, Marilé! Vous êtes précieuse et le sarcasme nuit! Sachons assumerla gravité des choses et s'y consacrer avec dignité, calme sans plaisantereis ni persiflage, ces fléaux qui démolissent tant de rapports humains!
En Afghanistan, on ne peut pas savoir si les féministes ont du poil aux pattes ou non...ou alors quand elles sont mortes... Au Tibet, femme se dit "naissance inférieure"...au boulot!

orlando 04/03/2009 05:08

Ouais...Déjà "féminisme sans poilaux pattes" vous disqualifie!Etre féministe c'est refuser cecliché.D'autepart,au temps oùc'était dangereux,leféminisme,ou ça cognait,certines se battaient;Que feriez-vou sil'onétait replongés dansleshorreurs de 1900 ou de 1920? C'était là! Et desfemmesluttaient vrai,refusantlafamille à lacon,inventant leur vie,refusant le foyer ou le gérant en plus,héroïquement...
Biensûr,lesartistes..Ah!On admettit vaguement lespeintresgenreRosa Bonheur si elesfaisait unpeu masculin...LEs musiciennes exécutantes...PAslescompositrices.Eh bien en voici une,ma grand-mère,laforce,lafé!minitécostaud,lecombat quotidien sans récriminer,mais en créant,en vivant,en ne selaissantpasécerasermêmeavecdelourdesépreuvesdont unmari refusant qu'elle fasselamusique des films de Chaplin! Droite, sanspoil aux pattes comevousosezdire,elle avançait...Certes,tout lemondene peutpasallerjusque là,mais tout demême! Respectez-vousunpeu plus,bordel.En attendant écoutez la grandeur d'une femmeforte et fragile à la fois!Et devenez féministes!Pacequelà,jen'en vois guère!
Egalité!Force et grandeuret, come disaitNoraMitrani,l'éventualité del'amour estpeut-êtreà envisager!

C'etlà que la paix arrive:http://www.youtube.com/watch?v=hSfMWIUBwPs

Kiki 08/08/2008 15:28

Ouaip, ça serait bien que Lab-elle puisse faire fuir la bête...